Bienvenu(e) sur ma page de blog où je publie des articles sur des sujets divers en lien avec mes activités présentes dans le domaine de l'art-thérapie. Ces dernières années ont été marquées par différentes occasions de partage avec des réseaux locaux, nationaux et internationaux.
 

N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou à partager les articles que vous trouverez intéressants!

Rechercher
  • Johanne Hamel

Pour comprendre ce qui vous arrive.... et y faire face


La situation actuelle de pandémie mondiale et de confinement risque d'évoquer pour chacun d'entre nous toutes sortes de sentiments pénibles et de créer des symptômes physiques et émotionnels déroutant. Ces réactions sont liées à la situation actuelle, bien sûr, qui crée de la peur, de l'inquiétude, du désarroi, le sentiment de perdre le contrôle sur sa vie, de la panique ou même la peur de ne pas survivre, parfois accompagnés de sensations physiques comme des battements de cœur accélérés ou trop forts, des sueurs froides, un serrement à la poitrine, etc. Ces sentiments et symptômes physiques sont amplifiés par des situations difficiles ou des traumas vécus dans le passé, où nous avons vécu des sentiments semblables, que nous en ayons eu conscience ou pas. Cela peut devenir moins épeurant pour vous, en sachant qu'il peut y avoir une partie irrationnelle liée au passé dans ce que vous ressentez. Que faire avec cela? Accepter de ressentir les émotions et sensations présentes plutôt que de tenter de les fuir, prendre conscience des situations passées qui sont réactivées par ces émotions, puis les resituer dans le passé i.e. savoir qu'une partie de ces émotions vient du passé.

Si ces prises de conscience ne sont pas suffisantes pour vous apaiser, je propose des exercices art-thérapeutique simples pour la guérison de ces émotions liées à des traumas passés : les dessiner ou les peindre vous aidera à prendre conscience de ce qui se joue dans vos émotions et sensations physiques. Il n’est pas nécessaire d’être artiste ou de savoir dessiner pour profiter de ces moyens. Utilisez du papier le plus grand possible et des mediums simples comme des feutres, des pastels à l’huile, de la gouache, ce que vous avez à la maison avec des couleurs. Si vous êtes artiste ou art-thérapeute, ayez à votre disposition une variété de matériel d’art et de grandes feuilles 18 x 24 (45 x 60 cm). Plus le papier est grand, plus vous avez de chances de relâcher les émotions et sensations présentes par le mouvement. C’est le système moteur qui permet de les relâcher, par son activation sur le papier, juste par le fait de bouger pour dessiner. Cependant, si de grands papiers vous créent de l’angoisse, prenez-en de plus petits.

Les consignes :

Vous pouvez représenter l’émotion actuelle, en lignes, formes, couleurs et mouvements en une esquisse rapide. Par exemple, si vous ressentez de la peur, quelles sortes de lignes votre peur ferait-elle sur le papier? Amplifiez et répétez ces lignes sur plusieurs feuilles jusqu’à ce que ces lignes vous permettent de ressentir clairement la peur ou autre émotion. Ce n’est pas plaisant mais c’est ce qui permet de relâcher et de diminuer la peur, plutôt que de la garder dans votre système. Parfois, le simple fait de déposer sur papier l’émotion pénible suffira à la calmer.

Si vous voulez, vous pouvez terminer en appliquant une couleur de guérison sur l’émotion ou la sensation pénible, avec un médium liquide qui couvrira entièrement le dessin. De la gouache, de la peinture à doigt ou de l’acrylique sur des pastels à l’huile couvriront très bien. Une couleur de guérison est une couleur qui, quand vous l’appliquez, vous procure une sensation d’apaisement. Fiez-vous à votre ressenti, la couleur de guérison ne sera pas la même pour tout le monde ni à chaque fois.

Ou encore, vous pouvez terminer par un dessin positif. Par exemple, dans la Figure 1, je termine en faisant sortir ma petite fille intérieure de son confinement au fin fond de mon cœur où elle s’était cachée il y a bien longtemps pour se protéger de certaines conditions adverses dans sa vie d’enfant. Elle s’engage sur son chemin d’étoiles….cela boucle un cheminement d’une semaine de travail sur des émotions difficiles de peur et de panique.

Figure 1, 18 x 24 po. (45 x 60 cm), pastels à l’huile et pastels secs : L'enfant intérieur sort de son confinement.

Vous pouvez vous arrêtez ici si vous avez réussi à vous apaiser. Sinon, continuez avec les consignes suivantes. Vous pouvez vous arrêtez ici si vous avez réussi à vous apaiser. Sinon, continuez avec les consignes suivantes.

Pour continuer :

Vous pouvez laisser venir des images sur des souvenirs passés douloureux. Prenez conscience des émotions ou sensations semblables que vous avez ressenties dans ces événements, qui sont aujourd’hui réactivées par les événements de la pandémie et/ou le confinement. Dessinez avec simplicité ces événements pénibles et laissez monter les émotions qui sont encore liées à ces événements non totalement résolus. Même si vous avez possiblement travaillé en thérapie ou autrement ces émotions, si elles reviennent, c’est que votre psyché utilise l’occasion pour se guérir encore un peu plus. Chaque fois que nous travaillons une relation ou une situation difficile ou traumatique, nous nous apaisons un peu plus et cela devient de moins en moins difficile d’y faire face.

Une fois les émotions conscientisées et pleinement ressenties, quelque chose s’apaisera en vous. De plus, les émotions liées à la situation présente du coronavirus seront moins intenses. Si ce n’est pas le cas, et que vous vous sentez en détresse, parlez-en à un proche ou un(e) ami(e). Vous pourriez aussi avoir besoin de demander de l’aide dans les services d’écoute ou en psychothérapie (voir références plus bas).

Volume de référence et articles sur mon site web :

Vous pouvez consulter dans la section « Articles » de ce site web les références suivantes :

Hamel, J. (2009). L’art-thérapie somatique : rationnel d’intervention et méthodes pour aider à guérir la douleur chronique liée aux états de stress post-traumatique. Revue québécoise de psychologie, Vol. 30 (3), 29-42.

Hamel, J. (2000). La psychothérapie par l’art : la transformation intérieure par la voie de l’imaginaire. Revue Québécoise de psychologie, 22, 33-48.

Et un volume :

Hamel, J. (2014). L’art-thérapie somatique. Pour aider à guérir la douleur chronique. Montréal : Québec-Livres. Vous pouvez vous procurer ce volume en m’écrivant. La version anglaise de ce livre, revue et augmentée, sera disponible fin 2020.

Quelques références d’aide :

Centre de crise du canada : www.crisisservicescanada.ca/fr/ressources-covid-19

1-833-456-4566

Service canadien de prévention du suicide : 1-833-456-4566

Plusieurs cliniques de psychothérapie offrent des services en ligne. Tapez Services d’aide en lignes et vous en trouverez dans votre région.


51 vues

© 2019 Johanne Hamel